Choix des programmateurs / Les choix de Joakim Morin

Les choix de Joakim Morin

  • Black Legary

    27 et 28 juin, 19 h

    Je les ai vu live tout récemment et c’était un truc de ouf quoi! La gang de Pat Watson et Godspeed You Black Emperor en trio. Trop bon.

  • Elisapie :

    Man!! Si vous n’avez pas écouté son dernier album, go!!! Et tous ses vidéo clips. La critique partout au monde a lancée des fleurs. La 1ère partie la plus incroyable du festival. Elle joue avant Blue Rodeo

  • Pottery :

    Ils ouvriront la soirée pour Courtney Barnett à la demande de cette dernière, et on est bien heureux. Un Talking Head/Television/The Fall fait par des gars de Montréal dans la vingtaine qui savent ce qu’ils font et qui le font bien. On va en entendre beaucoup parler de ceux-ci.

  • Weirdo parfait de Nouvelle-Zélande. Un autre beau coup du Festival pour les amateurs de Mac Demarco ou Ariel Pink. Mais vous le connaissez déjà Connan de toute façon.

  • Mercury Rev

    6 juillet, 22 h

    Mon coup de coeur de l’édition 2019. Ambassadeurs du style dream pop depuis plus de 30 ans. Ils sont l’influence principale d’à peu près tous les artistes du genre. Du crossover de Flaming Lips à Beach House ou Homeshake.

  • Steve Marriner

    5 juillet, 19 h

    Ruine babiniste de Colin James, il nous présente son show solo. C’est quelques chose les tones qu’il arrive à aller chercher avec un paquet d’effets trop cool.

  • Wellbad

    1 juillet, 21 h et 23 h

    Imaginez si Tom Waits était le chanteur de The Black Keys. Ce groupe allemand sonne à peu près comme ça pour vrai de vrai

  • Boulevards

    29 juin, 21 h

    Musique pop super groovy aux accents funk. Parce qu’on ne peut pas juste écouter du Michael Jackson ou du Rick James. À ne pas manquer

  • SUUNS

    1er juillet, 21 h

    On refait Suuns au festival parce qu’on les aime trop. Un de nos joyaux local de la scène indie et psyché à l’internationale. Groupe parfait.

  • U.S. Girls

    3 juillet, 21 h

    Ce groupe americano/ontarien est le projet de Meghan Remy. Finaliste au prestigieux prix Polaris en 2019

Publicité