Exposition Yves Archambault

« Une affiche, c'est un coup de klaxon dans la rue, un éclair
de couleur et de signes qui suscitent un enthousiasme,
une surprise ou un trouble, spontanément. »
–Yves Archambault

Yves Archambault Le Festival International de Jazz de Montréal et la Galerie Lounge TD célèbrent 25 ans de collaboration féconde avec l'affichiste et artiste Yves Archambault. Une telle longévité, remarquable dans ce monde actuel en perpétuel changement, est le fruit d'un lien réel de confiance, de loyauté et de fi délité.

Yves Archambault, doué d'un immense talent de dessinateur et de peintre et porté par un farouche désir d'explorer de nouvelles techniques et de nouveaux sujets, a su tracer des rythmes aux affiches du Festival et donner à cet événement une signature toujours renouvelée et pourtant reconnaissable par tous depuis un quart de siècle. Sa contribution à l'identité visuelle du Festival est exceptionnelle.

« Dessiner, c'est construire un pont entre ses pensées et son coeur. »
–Yves Archambault

Yves Archambault Pour Yves Archambault, la question de savoir ce qu'il ferait dans la vie ne s'est jamais posée et il a toujours su que son travail serait intimement lié au dessin. C'est ainsi qu'après des études en arts plastiques puis en graphisme publicitaire, il est d'abord engagé comme graphiste par L'Équipe Spectra en 1986. Deux ans plus tard, il devient « l'artiste en résidence » du Festival International de Jazz de Montréal, dont il réalisera les affiches officielles. On lui doit aussi tous les dessins reproduits pour le pavoisement du site ainsi que sur les produits dérivés. en 1992, il dessine le chat Ste-Cat, devenu depuis le fidèle compagnon et le porte-bonheur du Festival. un petit chat de bonne humeur, « un électron libre sautant sur une portée en sachant toujours retomber sur un chorus », nous dit son créateur. Dès l'ouverture de la Galerie du Festival sur le site, en 1996, ses affiches sont reproduites et interprétées en sérigraphies et Yves Archambault prend l'habitude de créer pour chaque édition du Festival un corpus d'œuvres originales. Ses personnages longilignes, ses élégantes arabesques et ses clairsobscurs évanescents ont séduit un très grand nombre de collectionneurs venus du monde entier.

Les yeux qui dansent, ce sont tous ces yeux remplis d'étoiles, ceux d'un public à l'écoute de la musique ! Pour Yves Archambault, la musique est une inspiration… Le dessin, un geste naturel… L'imaginaire, son royaume ! Laissez danser vos yeux !

Yves Archambault « Sous l'eau, on entend battre son coeur…
oui, les médiums fluides, l'eau et l'encre, sont mes préférés. »
–Yves Archambault

L'artiste a depuis longtemps choisi les matières fluides pour peindre. L'encre est sa favorite. Sur support de papier ou de bois, il joue avec les opacités et les transparences, dans un clair-obscur qui rappelle les contrastes d'ombres et de lumières propres aux salles de spectacles. L'affichiste, qui a vécu la métamorphose des techniques de graphisme, de l'analogique au numérique, procède aujourd'hui par d'incessants allers et retours entre la table à dessin et l'ordinateur : il numérise, agrandit, transforme les couleurs, superpose, pour finalement faire surgir une image formée d'encre et de pixels.