Accueil > Maison du Festival Rio Tinto Alcan > Galerie Lounge TD > Exposition Jean-Paul Riopelle
Exposition Jean-Paul Riopelle

Jean-Paul Riopelle
1923-2002

Un homme d'exception, une exposition unique !

Jean-Paul Riopelle est un des seuls peintres, sculpteurs et graveurs canadiens à s'être taillé une place aussi enviable sur la scène internationale.

Homme de passion, intensément épris de liberté, il fait fi, tout au long de sa carrière, de tous les conformismes et de tous les tabous. Farouchement indépendant, il précède les courants et les tendances, explore sans cesse de nouvelles techniques ou de nouveaux matériaux et cherche constamment à renouveler sa démarche créatrice, laissant évoluer son langage pictural vers une esthétique tout à fait originale.

C'est dans la nature que Riopelle trouve sa principale source d'inspiration et, durant toute sa carrière, elle demeurera son sujet préféré. Pour lui, l'important n'est pas dans le sujet lui-même, mais plutôt dans le mystère qu'il révèle et à travers lequel l'artiste peut s'exprimer. Riopelle avait une inimitable vision des choses et sa représentation du réel reste remarquable et inédite.

« Il n'y a pas d'abstraction, ni de figuration. Il n'y a que de l'expression, et s'exprimer, c'est se placer en face des choses », disait Riopelle.

Né à Montréal en 1923, Riopelle étudie à l'École du meuble avec Paul-Émile Borduas comme professeur. Signataire et défenseur du manifeste Refus global, il s'installe dès 1948 en France où il a le privilège d'être au coeur de la vie artistique et intellectuelle de l'avant-garde. Les années 1950 sont la consécration de son travail à Paris et aussi en Amérique. C'est lors de ces séjours à Paris et New York qu'il a côtoyé les plus grandes légendes jazz de l'époque, comme Bud Powell. Cet intérêt pour le jazz l'a d'ailleurs amené, en 1997, à permettre au Festival International de Jazz de Montréal de reproduire en sérigraphie, l'œuvre Jazz. Puis, à l'occasion du 25e anniversaire du Festival en 2004, la succession de Jean-Paul Riopelle a donné l'autorisation exceptionnelle de reproduire à 75 exemplaires l'oeuvre inédite Big Bang, Big Band, datée de 1990, qu'Alain Simard avait personnellement acquise en 1997, lors d'un séjour chez l'artiste, à l'Île-aux-Grues.

Les œuvres de Jean-Paul Riopelle font partie des plus grandes collections muséales, privées et publiques et sont aux cimaises des plus importantes galeries. Son oeuvre est vaste et diversifiée et a ouvert de nouveaux horizons, marquant ainsi l'histoire de l'art dans le monde.

D'aile en ailes l'élan vital
Une exposition unique

La Galerie Lounge TD a l'honneur de présenter cette exceptionnelle exposition regroupant plus de cinquante œuvres de Jean-Paul Riopelle : 27 estampes, 3 sculptures en bronze, des photos de l'artiste, de nombreux objets de son quotidien de peintre et, surtout, plus d'une vingtaine d'œuvres sur papier, tout à fait inédites, que Huguette Vachon, sa compagne, a minutieusement choisies pour nous en faire partager les beautés.

Mot de Huguette Vachon

1997.

Air Montmagny, bonjour !

Alain Simard arrive sur L'Isle-aux-Grues, à la rencontre de Jean-Paul Riopelle. Rien ne pouvait laisser supposer ces moments touchants, drôles et émouvants qui avaient suivi la première poignée de main. Et surtout rien ne pouvait laisser deviner la fidélité des liens qui naissaient de cette rencontre, fidélité qui se manifestera jusqu'à aujourd'hui. Jean-Paul, avec Alain, retourne cette nuit-là dans les salles enfumées de New York. Billie Holiday, Bud Powell… La nostalgie douloureuse du soul qui ramène Jean-Paul Riopelle dans sa jeunesse, dans sa fougue, dans sa liberté.

La sérigraphie Jazz, éditée par le Festival International de Jazz de Montréal en 1997, permet à Jean-Paul de participer comme peintre à un événement qui le ramène lui-même dans ses « années New York ». Jean-Paul est alors au sommet de sa gloire. Peintre connu internationalement, il est le favori de la Galerie Matisse.

Et aujourd'hui, j'ai le bonheur de retourner dans ces lieux communs, de présenter des oeuvres inédites de Jean-Paul Riopelle, de parler aussi d'un vent de nouveauté, d'offrir aux admirateurs de Jean-Paul la chance de plonger au coeur de sa création, d'entrer dans l'intimité de ses ateliers. Poser vos yeux sur ces oeuvres vierges vous transportera dans ce monde inédit que Jean-Paul Riopelle a bâti pour vous avec la force de sa sensibilité, de sa créativité et de son génie.

L'oeuvre L'isle heureuse, créée en 1992, est une lettre d'amour douce et sauvage que Jean-Paul m'a offerte. Elle me porte et me redonne sans fin ces moments de bonheur uniques que nous avons partagés pendant ces 16 années de vie commune. Mais plus encore, elle me donne à travers cette vie une paix construite de tendresse et de solitude.

Huguette Vachon

D'aile en ailes l'élan vital

Performance poétique et musicale de Raôul Duguay
Le jeudi 10 novembre à 18 h

Raôul Duguay, l'un de nos grands poètes, nous livre un long poème, une œuvre incroyable de sensibilité, dans laquelle il est allé chercher l'essence même de la créativité et de l'âme de Jean-Paul Riopelle. Il a su aller au plus profond de son être et a traduit en mots son énergie comme peu de gens ont réussi à le faire. Une œuvre qui va traverser les barrières du temps, magnétisée par l'œuvre de Jean-Paul Riopelle.

Raôul Duguay sera accompagné par Yvan Belleau, saxophoniste, et Alain Sauvageau, pianiste. En trame de fond, se feront échos des extraits musicaux des compositeurs Nicolas-Alexandre Marcotte et Nicolas Bougaïeff.