Jean-Paul Riopelle (1923-2002)

 Big Bang, Big Band

Big Bang, Big Band
© Succession J.P. Riopelle / Sodrac 2009

Tirage à 75 exemplaires, 51 cm x 71 cm, 2004
En feuille : 1 830 $ • Encadré : 2 090 $

Pour acheter veuillez communiquer avec nous à GalerieLoungeTD@equipespectra.ca.
Ou par téléphone au 514 288-8882.
Jean-Paul Riopelle

Jean-Paul Riopelle est un des seuls peintres, sculpteurs et graveurs canadiens à s'être taillé une place aussi enviable sur la scène internationale.

Homme de passion, intensément épris de liberté, il fait fi, tout au long de sa carrière, de tous les conformismes et de tous les tabous. Farouchement indépendant, il précède les courants et les tendances, explore sans cesse de nouvelles techniques ou de nouveaux matériaux et cherche constamment à renouveler sa démarche créatrice, laissant évoluer son langage pictural vers une esthétique tout à fait originale.

C'est dans la nature que Riopelle trouve sa principale source d'inspiration et, durant toute sa carrière, elle demeurera son sujet préféré. Pour lui, l'important n'est pas dans le sujet lui-même, mais plutôt dans le mystère qu'il révèle et à travers lequel l'artiste peut s'exprimer. Riopelle avait une inimitable vision des choses et sa représentation du réel reste remarquable et inédite.

« Il n'y a pas d'abstraction, ni de figuration. Il n'y a que de l'expression, et s'exprimer, c'est se placer en face des choses », disait Riopelle.

Né à Montréal en 1923, Riopelle étudie à l'École du meuble avec Paul-Émile Borduas comme professeur. Signataire et défenseur du manifeste Refus global, il s'installe dès 1948 en France où il a le privilège d'être au cœur de la vie artistique et intellectuelle de l'avant-garde. Les années 1950 sont la consécration de son travail à Paris et aussi en Amérique. C'est lors de ces séjours à Paris et New York qu'il a côtoyé les plus grandes légendes jazz de l'époque, comme Bud Powell. Cet intérêt pour le jazz l'a d'ailleurs amené, en 1997, à permettre au Festival International de Jazz de Montréal de reproduire en sérigraphie l'œuvre Jazz. Puis, à l'occasion du 25e anniversaire du Festival en 2004, la succession de Jean-Paul Riopelle a donné l'autorisation exceptionnelle de reproduire à 75 exemplaires l'œuvre inédite Big Bang, Big Band, datée de 1990, qu'Alain Simard avait personnellement acquise en 1997, lors d'un séjour chez l'artiste, à l’Isle-aux-Grues.

Les œuvres de Jean-Paul Riopelle font partie des plus grandes collections muséales, privées et publiques et sont aux cimaises des plus importantes galeries. Son œuvre est vaste et diversifié et a ouvert de nouveaux horizons, marquant ainsi l'histoire de l'art dans le monde.

Quelques sérigraphies de l’œuvre Big Bang, Big Band sont toujours offertes à la Galerie Lounge TD.