Accueil > Historique > Anecdotes et souvenirs d'André Ménard
  • Légendes du Festival
  • Mariages musicaux heureux
  • Mauvais souvenirs
Le directeur artistique du Festival, André Ménard, partage diverses anecdotes liées à certaines Légendes du Festival, d’Ella Fitzgerald à Antonio Carlos Jobim en passant par Leonard Cohen.

Leonard CohenLeonard Cohen
Depuis le temps qu'on espérait voir et entendre Leonard Cohen au Festival… Le rêve devient finalement réalité en 2008, grâce à un échange de bons procédés.

Keith JarrettKeith Jarrett
Une visite de Keith Jarrett n'est jamais banale. Lorsque l'OSM et la PdA mettent à sa disposition le piano de répétition, Jarrett fait venir son technicien à Montréal pour retaper l'instrument – à ses frais, faut-il ajouter.

Ella Fitzgerald Ella Fitzgerald
Ella Fitzgerald est venue donner son tour de chant au Festival en 1983 et 1987. Cette grande artiste d'une grande simplicité était reconnue pour son humour sarcastique.

John McLaughlinJohn McLaughlin
En 1994, le guitariste John McLaughlin est la tête d’affiche d’un spectacle auquel prennent aussi part Milton Nascimento et le génial Paco de Lucía. Ce dernier ne se gênera pas pour voler la vedette.

Antonio Carlos Jobim Antonio Carlos Jobim
Le Festival a longtemps pourchassé Antonio Carlos Jobim avant de le voir descendre à Montréal en 1986. La visite du grand maître brésilien est un succès sur toute la ligne.

Paco de LucíaPaco de Lucía
En 1984, Paco de Lucía avait refusé de « tourner » en première partie de Milton Nascimento. Le guitariste accepte tout de même de se produire à Montréal. Le chanceux qui cueille l'Espagnol à l'aéroport à la 11e heure a droit à une répétition impromtue sur la route du centre-ville.

Aretha FranklinAretha Franklin
En 2008, Aretha Franklin souffle le chaud et le froid. La diva allergique à l'air climatisé exige qu'on dispose des chaufferettes de sa loge jusqu'à la scène.

UZEBUZEB
UZEB se charge du Grand Événement du Festival en 1992, alors qu'on souligne le 350e anniversaire de Montréal. Le groupe livre une prestation mémorable en forme de concert d'adieu.

Le directeur artistique du Festival, André Ménard, évoque quelques rencontres au sommet historiques. Quand la magie est au rendez-vous…

studio Bass DesiresConcert du groupe de studio Bass Desires
En 1989, le Festival réussit à orchestrer un concert du groupe de studio Bass Desires. Pour y arriver, il a fallu programmer ses quatres membres séparément le même soir. John Scofield, Bill Frisell, Peter Erskine et Marc Johnson se retrouvent à minuit pour offrir la seule et unique performance scénique de l’histoire du quartette.

Milton Nascimento, Wayne Shorter, Herbie Hancock et Pat MethenyMilton Nascimento, Wayne Shorter, Herbie Hancock et Pat Metheny
En 1986, le concert du Brésilien Milton Nascimento est inscrit à l’horaire le même soir que ceux de Wayne Shorter et Herbie Hancock dans l’espoir que les trois musiciens se retrouvent sur scène avec l’invité surprise Pat Metheny. Un plan compliqué qui produira néanmoins les résultats espérés.

Série InvitationSérie Invitation
Inaugurée lors de la 10e édition du Festival, la série Invitation vise à susciter d’audacieuses et surprenantes rencontres entre musiciens de haut vol. Tout un défi de programmation, surtout alors que la saison des tournées bat son plein. C’est Charlie Haden qui est le premier grand « invité ». Le polyvalent contrebassiste anime huit soirées, dont une avec son Liberation Music Orchestra. / Paul Bley accepte l’invitation de Haden, qui avait fait partie de son orchestre il y a belle lurette. Le pianiste pose une condition, cependant : se voir verser un cachet supérieur à celui du contrebassiste, pourtant tête d’affiche de la série.

Le marathon d’OregonLe marathon d’Oregon
La formation Oregon a remporté beaucoup de succès à Montréal dans les années 1970. En 1992, les membres du groupe descendent au Festival pour présenter leurs projets individuels. Ils se regroupent à la fin de la soirée pour offrir une prestation historique. Les spectateurs présents auront droit à plus de six heures de musique.

Frank Morgan, Sir Roland Hanna, Barry Harris et Kenny Barron Frank Morgan, Sir Roland Hanna, Barry Harris et Kenny Barron
Le célèbre saxophoniste Frank Morgan a passé plusieurs années en prison à cause de la drogue. Lorsqu’il effectue un retour remarquable au début des années 1990, le Festival lui tend la main. En 1992, le saxophoniste se présente en compagnie des pianistes de Sir Roland Hanna, Barry Harris et Kenny Barron. Pour l’occasion, tous enfileront le smoking.

Série Invitation 1994Série Invitation 1994
Contrebassiste exceptionnel, Ron Carter a notamment travaillé avec Miles Davis. En 1994, dans le cadre de la série Invitation, le musicien refusera pourtant de jouer autre chose que ses propres compositions, relativement peu connues.

Série Invitation 1995Série Invitation 1995
La série Invitation 1995 est offerte en partage au pianiste Randy Weston et au saxophoniste David Murray. En plus d’offrir un concert commun, les deux musiciens proposeront, chacun de leur côté, un programme d’une grande variété.

Série Invitation 1996Série Invitation 1996
En 1996, c’est au tour des bassistes québécois Alain Caron et Michel Donato de faire honneur à la série Invitation. Le premier s’entoure d’une bande de musiciens rayonnant à l’internationale, parmi lesquels le guitariste Frank Gambale et le pianiste Otmaro Ruiz. Appliquant un biais local, le second recrute les Oliver Jones, Karen Young, Michel Rivard et la future star Gregory Charles.

Série Invitation 1997Série Invitation 1997
En 1997, la série Invitation est l’affaire de Ray Anderson et de Bill Frisell. Le premier, tromboniste réputé, concocte un programme coloré qui se conclut par une soirée mémorable avec le Bernard Primeau Jazz Ensemble. Le guitariste Frisell, de son côté, se produit en solo, en duo avec ses vieux complices Lee Konitz au saxo et Jerry Douglas au dobro, ainsi qu’en compagnie de son quartette habituel.

Série Invitation 1998Série Invitation 1998
Le Festival profite de la série Invitation 1998 pour faire découvrir l’accordéoniste européen Richard Galliano. Celui anime cinq concerts mémorables, dont un avec l’orchestre de chambre montréalais I Musici. La seconde moitié de la série est l’affaire du guitariste John Scofield, qui fait appel à Jim Hall, Charlie Haden, The Dirty Dozen, Toots Thielemans et Joe Lovano.

Série Invitation 1999Série Invitation 1999
Pour les 20 ans du Festival, la série Invitation met en vedette le saxophoniste Joe Lovano et le pianiste Oliver Jones. Le premier se produit en compagnie de Bill Frisell et John Scofield avant de présider à une étourdissante rencontre au sommet avec un autre superbe souffleur, Michael Brecker. Le second, qui vient d’annoncer sa retraite, fait appel au Stephen Barry Blues Band, à Angèle Dubeau et à La Pietà, ainsi qu’au guitariste Herb Ellis.

Le directeur artistique du Festival, André Ménard, fouille une fois de plus dans son inépuisable sac d'anecdotes. Il évoque ici quelques souvenirs moins glorieux, qui font eux aussi partie de la petite histoire…

Paul Bley et Chet BakerPaul Bley et Chet Baker
Paul Bley et Chet Baker avaient enregistré un disque remarquable en 1985. L’année suivante, les deux musiciens doivent se produire ensemble au Festival, mais Baker est trop mal en point pour s’exécuter. L’incident connaîtra quand même un épilogue positif.

Dorothy Donegan et Phil WoodsDorothy Donegan et Phil Woods
En 1988, un agent fort intéressé propose au Festival un duo entre deux de ses poulains, la pianiste Dorothy Donegan et le saxophoniste Phil Woods. Bien que n'ayant jamais joué ensemble, les deux musiciens montent sur scène sans même avoir répété. Avec les résultats que l'on devine. Oups…

Astor PiazzollaAstor Piazzolla
En 1984, le Festival invite Astor Piazzolla, qui effectue sa première visite en Amérique du Nord. Son concert triomphal est immortalisé par la télé. Cette année-là, le chef de l'OSM, Charles Dutoit, décline l'occasion unique de jouer la musique symphonique du maître argentin…

Michel LegrandMichel Legrand
Reconnu pour ses bandes originales de film et ses enregistrements jazz, le célèbre Michel Legrand s’est amené au Festival en 1986 pour accompagner Ginette Reno. S’il avait aimé travailler avec la chanteuse, Legrand avait en revanche traité les musiciens comme du bétail

Vic Vogel Vic Vogel
Le coloré Vic Vogel a pris part aux 30 premières éditions du Festival. Parmi ses prestations les plus curieuses, on retiendra une soirée cubaine « avec pas » de musiciens cubains et un grand bal swing lors duquel le pianiste montréalais avait offert un programme de be-bop proprement indansable.

Weather ReportWeather Report
André Ménard et Alain Simard avaient déjà présenté un concert de Weather Report avant la naissance du Festival. En 1990, ils tentent d’arranger une sorte de réunion impromptue – et non rémunérée – du groupe en profitant du passage de deux de ses ex-membres, Joe Zawinul et Wayne Shorter.