Accueil > Artistes > Dossiers thématiques > Le jazz fusion
Jazz fusion

Le jazz fusion

Le jazz fusion émerge à la fin des années 1960 sous le vocable jazz-rock. Ce style musical hybride combine les éléments traditionnels du jazz et les sonorités électriques du rock. Parmi ses plus célèbres artisans, on compte Miles Davis, Herbie Hancock et, un peu plus tard, Pat Metheny.

Le jazz fusion

Le jazz fusion, connu à l'origine sous le vocable jazz-rock, voit le jour vers la fin des années 1960. Le terme traduit un style musical hétérogène qui marie notamment les éléments traditionnels du jazz et les sonorités plus électriques du rock (voire du funk).

John McLaughlin Il apparaît sur la scène britannique avec, entre autres, l'organiste et saxophoniste Graham Bond, qui marie blues et R&B tout en flirtant avec le jazz. Véritable incubateur, la formation de Bond accueillera le guitariste John McLaughlin (qui fondera ensuite le Mahavishnu Orchestra), le bassiste Jack Bruce (qui formera le trio de rock Cream avec Eric Clapton), le batteur Jon Hiseman et le saxophoniste Dick Heckstall-Smith (ces deux derniers seront liés à Colosseum, un groupe important de jazz-rock anglais).

Les formations Nucleus (fondée par le trompettiste Ian Carr, également biographe de Miles Davis) et Soft Machine constituent deux autres figures importantes de cette époque effervescente.

Miles et ses disciples

Miles Davis Aux États-Unis, le légendaire trompettiste Miles Davis joue un rôle primordial dans la naissance et l'évolution du jazz fusion en négociant un virage électrique qui donnera naissance aux albums In a Silent Way (1969) et Bitches Brew (1970), deux incontournables du genre.

Herbie Hancock Ces œuvres misent sur l'exploration d'instruments et de sonorités électriques, abordent des styles d'improvisation plus proche du rock et combinent les textures et les rythmes complexes du jazz avec l'énergie du rock.

Dans le sillage de cette chevauchée des genres, Miles Davis fait des émules qui seront eux-mêmes appelés à devenir de grands noms du jazz. Citons par exemple les pianistes et claviéristes Herbie Hancock, dont la formation Headhunters lance en 1973 un disque éponyme qui fait époque, et Chick Corea, fondateur du célèbre groupe de jazz-rock Return to Forever.

Pat MethenyDans la lignée des disciples de Miles, difficile de passer outre le pianiste Joe Zawinul pionnier du clavier électronique et électro-acoustique, et le saxophoniste Wayne Shorter, tous deux ambassadeurs de l'emblématique formation Weather Report.

Musicien polyvalent et aventureux, le guitariste Pat Metheny développe un style bien à lui, ancré dans le jazz mais sensible au rock, au folk et au bluegrass. Au début des années 1980, l'Américain pousse plus loin sa démarche fusionnelle en intégrant les nouvelles technologies à sa musique.

Jeter des ponts

Même s'il est difficile de catégoriser le jazz fusion du fait de son caractère métissé, on peut sans hésitation affirmer que son éclosion a contribué à l'enrichissement technique de l'attirail instrumental du rock et à l'arrivée d'une plus grande virtuosité instrumentale.

Dans la foulée du jazz fusion survient également une « électrification » des instruments. Ainsi, la contrebasse cède sa place à la basse électrique et l'utilisation de la guitare et du clavier électriques devient monnaie courante. Outre les improvisations collectives, le courant se distingue par l'usage du riff, la définition de textures et la complexité des couches sonores.

Il importe de mentionner que le jazz fusion a jeté des ponts entre le public rock et la musique jazz. Voilà certainement pourquoi Miles Davis et Jimi Hendrix se croisent à l'occasion des festivals de l'époque.

Des artistes issus du rock empruntent également au jazz. On pense ici à Frank Zappa. Cet inclassable créateur a d'ailleurs collaboré avec le violoniste français de jazz-rock Jean-Luc Ponty. En France, le groupe Magma, fondé en 1969 par le compositeur, chanteur et batteur Christian Vander – dont l'idole était le saxophoniste free-jazz américain John Coltrane – a exercé une influence sans contredit sur l'évolution du jazz-rock.

Dans les années 1980, le jazz fusion a de plus ouvert la voie à de nouvelles formes de funk et de free funk, notamment personnifiées par Luther Thomas ou encore par le père du free jazz, Ornette Coleman avec son Prime Time Band.

Fusion au Festival

Au cours des 30 dernières années, les grandes pointures du jazz fusion ont été nombreuses à fouler les planches du Festival International de Jazz de Montréal. Parmi celles-ci, Miles Davis, grand manitou de la trompette, s'impose. Le musicien au style sans cesse renouvelé nous a rendu visite à quelques reprises dans les années 1980, jouant devant des centaines de spectateurs qui mesurent aujourd'hui l'ampleur de leur chance.

Chouchou des festivaliers, Pat Metheny a marqué plusieurs éditions de sa griffe. Pour le 10e anniversaire, en 1989, le guitariste est la vedette du Grand Événement. Il donne un concert exceptionnel, avenue McGill College, devant des dizaines de milliers de mélomanes.

Chick Corea Le claviériste Herbie Hancock a lui aussi honoré le Festival de sa présence plusieurs fois, depuis 1983, tout comme le saxophoniste Wayne Shorter, qui était de la fête en 2009. Les deux musiciens ont en commun d'avoir reçu le prestigieux Prix Miles-Davis, le premier en 1996, le second l'année suivante...

UZEB En 1992, la formation UZEB, figure de proue du jazz fusion québécois, s'est inscrite dans le grand livre d'histoire du Festival en livrant un concert d'adieu mémorable devant une foule de 95 000 personnes.

Plus récemment, en 2008, le Festival a accueilli Chick Corea avec sa formation Return to Forever. Le pianiste a récidivé en 2009, se produisant avec John McLaughlin peu de temps avant le 30e anniversaire de l'événement. Les deux musiciens réunis au sein du groupe Five Peace Band ont ravivé la chimie remontant à leur résidence chez Miles Davis, à la fin des années 1960.

Index d'artistes

Nom de l'artiste ou du groupe

Afficher les artistes de l'année :

Afficher les artistes du genre musical :


Afficher les artistes
dont l'instrument musical est :

Recherche d'artistes par pays ou province :