Accueil > Artistes > James Taylor

James Taylor

1948 -

Origine : États-Unis

Instrument principal : Voix

Genres : Pop, Rock

L'un des auteurs-compositeurs-interprètes les plus en vue des années 1970, James Taylor est tenu en haute estime pour son œuvre éminemment introspective et ses interprétations subtiles et délicates. S'inspirant des pages les plus sombres de son journal intime, l'artiste raconte ses traumatismes et ses fêlures sans détour. L'originalité de la demarche tient au fait que ces propos sont couchés sur des musiques qui contrastent par leur retenue et leur douceur. Au fil des années, les préoccupations de Taylor se sont élargies pour toucher des questions d'ordre social ou politique.

JAMES TAYLOR EN LIGNE
Partager :
VOUS AIMEREZ AUSSI :

L'un des auteurs-compositeurs-interprètes les plus en vue des années 1970, James Taylor est tenu en haute estime pour son œuvre éminemment introspective et ses interprétations subtiles et délicates. S'inspirant des pages les plus sombres de son journal intime, l'artiste raconte ses traumatismes et ses fêlures sans détour. L'originalité de la demarche tient au fait que ces propos sont couchés sur des musiques qui contrastent par leur retenue et leur douceur. Au fil des années, les préoccupations de Taylor se sont élargies pour toucher des questions d'ordre social ou politique.

L'appel du Sud 

Deuxième de cinq enfants, James Taylor naît à Boston, au Massachusetts, et grandit près de Chapel Hill, dans le sud des États-Unis, lorsque son père accepte un poste à la faculté de médecine de l'université North Carolina.

Enfant, le jeune James s'intéresse au violoncelle. À 12 ans, il reçoit sa première guitare. Trois ans plus tard, en 1963, alors qu'il passe ses vacances dans l'île de Martha's Vineyard, non loin de Cape Cod, Taylor fait la rencontre de l'apprenti-guitariste Danny Kootch Kortchmar, avec lequel il forme un duo folk.

À 16 ans, après avoir quitté l'école, l'adolescent se greffe au groupe de son frère aîné Alex, au sein duquel il tient la guitare électrique. Souffrant de dépression, Taylor doit bientôt être soigné dans un hôpital psychiatrique. Cette expérience inspirera le jeune compositeur un peu plus loin sur sa route.

Taylor retourne à New York en 1966. Avec son ami Kootch et le batteur Joel O'Brien, il forme le groupe The Flying Machine. Quelques chansons voient le jour, lesquelles prendront plus tard la forme d'un disque. Mais dans l'immédiat, la Machine se défait et Taylor, dépité, sombre dans la drogue.

Chez les Beatles 

En 1968, le jeune Américain se retrouve à Londres. Une de ses maquettes tombe entre les mains de Peter Asher, directeur artistique d'Apple Records, l'étiquette récemment lancée par les Beatles. Taylor se fait offrir un contrat et c'est Paul McCartney lui-même qui produit son premier effort solo, lequel comprend les classiques Carolina in My Mind et Something in the Way She Moves.

Malheureusement, Taylor voit son séjour en Angleterre tourner court. De plus en plus accro à l'héroïne, il retourne aux États-Unis se faire soigner dans un hôpital du Massachusetts. Alors qu'il commence à reprendre le dessus, nouveau coup dur : le musicien se fracture les deux mains dans un accident de moto.

Après plusieurs mois d'inactivité, Taylor se remet en selle, avec l'aide du fidèle Danny Kortchmar. Désormais sous contrat chez Warner Bros., le musicien enregistre l'album Sweet Baby James (1970), qui contient les succès Fire and Rain et Country Road. Les propos de compositeur font écho au désenchantement caractéristique du début des années 1970, alors que tombe le vent d'idéalisme qui soufflait sur la décennie précédente.

L'homme de l'heure

Le vif succès de Sweet Baby James vaut à Taylor de se retrouver en couverture du magazine Time, qui fait de lui la figure de proue d'une nouvelle cohorte d'auteurs-compositeurs-interprètes. Dans la foulée, le single Carolina in My Mind réapparaît dans les palmarès.

L'album qui suit, Mudslide Slim and the Blue Horizon (1971), ne met pas de temps à se faufiler dans le top-10. On y trouve une reprise de You've Got a Friend, composée par Carole King, qui vaut au musicien son premier Grammy (dans la catégorie Best Male Pop Vocal Performance).

L'année suivante, Taylor épouse la chanteuse Carly Simon. Son troisième album, One Man Dog, paraît peu de temps après. Certifié or, le disque revendique un tube, Don't Let Me Be Lonely Tonight, mais reçoit un accueil mitigé. Pour tout dire, le programme n'est pas à la hauteur de ce que l'artiste avait donné à entendre précédemment.

En 1975, une reprise de How Sweet It Is (To Be Loved By You), popularisée par Marvin Gaye 11 ans plus tôt, donne le ton à Gorilla. Sur ce sixième effort studio, Taylor peut compter sur les chœurs de Graham Nash et David Crosby. Les deux musiciens sont de retour l'année suivante pour In the Pocket.

Paru en 1977 chez Columbia, l'album JT est bien reçu, du côté de la critique comme de celui du public. Grâce à une reprise de Handy Man, de Jimmy James, Taylor remporte un autre Grammy dans la catégorie Best Male Pop Vocal Performance.

Autour du monde 

À partir des années 1980, Taylor consacre une bonne partie de son temps à diverses campagnes écologiques en plus de multiplier les tournées à travers le monde. En témoignent deux albums captés devant public, Live in Rio (1991), destiné au marché brésilien, et Live (1993), un programme double qui sera certifié platine. Hourglass, son premier opus studio en six ans, est désigné Album pop de l'année 1998 au gala des prix Grammy.

Suivent deux disques de Noël, diverses compilations retraçant l'ensemble de l'œuvre, un ticket pour le Temple de la renommée du rock'n'roll et un autre encore pour le Panthéon des auteurs-compositeurs... Ne manque qu'une participation au Festival International de Jazz de Montréal. Et justement, à l'été 2008, Taylor règlera l'affaire en se produisant au Centre Bell flanqué de son Band of Legends.

L'auteur-compositeur-interprète revient quatre ans plus tard offrir deux concerts à la Place des Arts. Les organisateurs du Festival profitent de l'occasion pour lui remettre le prix Spirit.

Vous voulez nous faire part de vos commentaires sur cette fiche ou nous signaler une erreur ?
Écrivez-nous à l'adresse webmestre_jazz@equipespectra.ca.

Index d'artistes

Nom de l'artiste ou du groupe

Afficher les artistes de l'année :

Afficher les artistes du genre musical :


Afficher les artistes
dont l'instrument musical est :

Recherche d'artistes par pays ou province :

Lien vers cette vidéo