Accueil > Artistes > Tom Waits
Tom Waits

Tom Waits

1949 -

Origine : États-Unis

Instrument principal : Voix

Genres : Avant-garde, Rock

Le musicien californien Tom Waits surgit au milieu des années 1970. De sa voix de crooner façonnée par le scotch et le papier sablé, il chante un monde nocturne peuplé de paumés. À partir des années 1980, il casse son image de poète alcoolo et met son art au service d'une quête de sonorités nouvelles. Parallèlement, il pénètre l'univers du théâtre et du cinéma, à titre d'acteur, d'auteur et de compositeur. Personnage cultissime, Waits poursuit à ce jour une démarche éclectique et inclassable.

TOM WAITS EN LIGNE
Partager :

Le musicien californien Tom Waits surgit au milieu des années 1970. De sa voix de crooner façonnée par le scotch et le papier sablé, il chante un monde nocturne peuplé de paumés. À partir des années 1980, il casse son image de poète alcoolo et met son art au service d'une quête de sonorités nouvelles. Parallèlement, il pénètre l'univers du théâtre et du cinéma, à titre d'acteur, d'auteur et de compositeur. Personnage cultissime, Waits poursuit à ce jour une démarche éclectique et inclassable.

Petit Tom, jeune Tom

Thomas Alan Waits voit le jour à Pomona, dans le sud de la Californie, le 7 décembre 1949. Enfant, il développe son goût pour la musique dans la voiture familiale : le petit Tom découvre notamment les airs traditionnels rancheras lorsque son père pousse une pointe du côté du Mexique.

Au début des années 1970, Waits travaille comme portier au Heritage Coffeehouse (devenu The Liars' Club) de San Diego. C'est là qu'il se produira pour la première fois moyennant un cachet. À la même époque, après avoir migré vers Los Angeles, le musicien fait la rencontre de Herb Cohen, gérant de Frank Zappa et cofondateur du label Bizarre-Straight. Cohen lui offre d'endisquer une série de maquettes qui paraîtront 20 ans plus tard sous l'intitulé The Early Years, Vol. 1 & 2.

C'est en 1973 que Waits fait paraître son premier album officiel, sur étiquette Asylum. Croisant jazz, funk et folk, Closing Time reçoit un accueil critique positif. Deux pièces du disque trouvent un endosseur : Tim Buckley (!) adopte Martha et les Eagles (!!) refont Ol' 55.

Lancé l'année suivante, Heart of Saturday Night consolide la réputation de conteur de Waits. Parolier haut en couleur, notre homme accouche de vignettes musicales patraques, mettant en vedette des perdants magnifiques pris dans la dèche. Le tout chanté de sa voix de baryton éraillée, qui semble ajouter une couche de cambouis à l'ensemble. Mais ce n'est là qu'un début.

L'année suivante, le musicien s'installe au célèbre Tropicana Motel, sur le boulevard Santa Monica. Il y résidera jusqu'en 1979. L'endroit attire une faune de noctambules portés sur la noce, parmi lesquels Ricki Lee Jones, qui deviendra la petite amie de Waits.

L'amer à boire

Pour Nighthawks at the Diner (1976), disque double pseudo-live, Waits aménage le studio en cabaret-jazz pour créer un maximum d'ambiance. Il entrecoupe ses chansons de monologues rappelant le comédien Lenny Bruce.

À cette époque, le musicien assume pleinement son image de poète alcoolo. Small Change, son quatrième disque, contient des titres comme The Piano Has Been Drinking (Not Me) et Bad Liver and a Broken Heart, faisant directement allusion à sa relation avec la bouteille. L'œuvre se faufile dans le palmarès Billboard's Top 100, ce qui vaut à son auteur une certaine attention médiatique.

Après une importante tournée américaine et européenne, Wait fait paraître le disque Blue Valentine (1978), caractérisé par une instrumentation électrifiée et un son plus dur. L'atmosphère mélancolique qui baigne l'affaire fait écho au titre.

Bientôt dans un cinéma près de chez vous

La même année, le musicien qui n'a pas son pareil pour nous servir son cinéma fait finalement ses débuts au grand écran. On peut le voir dans Paradise Alley, de Sylvester Stallone, long métrage dont il signe aussi la bande son.

C'est ensuite au tour du réalisateur Francis Ford Coppola de solliciter la collaboration de Waits, qui signe la musique de One from the Heart (1982). Sur le plateau de tournage, le musicien fait la connaissance de la dramaturge Kathleen Brennan, qui deviendra sa femme. À la même époque, il fait maison nette - plus de tabac, de drogues ni d'alcool - et casse son image de poivrot professionnel.

L'année précédente, le musicien avait fait des débuts fort remarqués au Festival International de Jazz de Montréal, en compagnie du saxophoniste Terry Edwards et du contrebassiste Greg Cohen.

En 1983, Waits change de gérant, de producteur et de maison de disque. Swordfishtrombones paraît chez Island. Il s'agit d'un album à caractère expérimental, dont l'arsenal sonore comprend certains outils moins conventionnels, comme le marimba et la cornemuse. La suite, Rain Dogs (1985), sort du même moule. Le succès critique est généralisé.

Waits fait ses premiers pas au théâtre en 1986. Il joue dans la comédie musicale Frank's Wild Years, coécrite avec sa femme, et qui prend l'affiche au Steppenwolf Theatre. Un disque tire de la pièce voit le jour en 1987.

Il faudra attendre cinq ans avant que le prochain album studio paraisse. L'attente en vaut la peine : Bone Machine remporte le prix Grammy dans la catégorie Album alternatif de l'année.

Classes à part

Après s'être consacré à de nombreux projets au théâtre et au cinéma, Waits revient à la musique et fait paraître la rétrospective Beautiful Maladies en 1998. Lancé l'année suivante, Mule Variations vaut à son auteur d'être nommé dans les catégories Folk et Rock au gala des prix Grammy. Un exemple parmi d'autres illustrant l'inclassable nature de l'artiste.

En 2004, pour la première fois en cinq ans, Waits propose un projet studio détaché de ses activités théâtrales. Real Gone se passe de piano - l'instrument fétiche du musicien - pour explorer de nouveaux univers sonores.

L'album Glitter and Doom Live est paru à la fin de l'année 2009, en même temps qu'un coffret de sept disques vinyle intitulé Orphans, sur lequel figurent six enregistrements inédits. L'opus Bad as Me est sorti à l'automne 2011.

Vous voulez nous faire part de vos commentaires sur cette fiche ou nous signaler une erreur ?
Écrivez-nous à l'adresse webmestre_jazz@equipespectra.ca.

Index d'artistes

Nom de l'artiste ou du groupe

Afficher les artistes de l'année :

Afficher les artistes du genre musical :


Afficher les artistes
dont l'instrument musical est :

Recherche d'artistes par pays ou province :

Lien vers cette vidéo