Accueil > Artistes > Gonzalo Rubalcaba
Gonzalo Rubalcaba

Gonzalo Rubalcaba

1963 -

Origine : Cuba

Instrument principal : Piano

Genres : Jazz, Latin

Depuis ses débuts, au milieu des années 1980, le pianiste, compositeur et arrangeur Gonzalo Rubalcaba s'applique à monter un vaste répertoire qui emprunte aussi bien aux rythmes latins de sa patrie, Cuba, qu'à la tradition jazz de sa terre d'adoption, les États-Unis. Qu'il touche au be-bop ou à la pop, qu'il œuvre en mode électrique ou acoustique, l'artiste fait inévitablement preuve d'une remarquable virtuosité. Grâce à son style lyrique et à ses talents d'improvisateur, Rubalcaba a trouvé sa place au sein de l'élite du jazz.

GONZALO RUBALCABA EN LIGNE
Partager :
VOUS AIMEREZ AUSSI :

Depuis ses débuts, au milieu des années 1980, le pianiste, compositeur et arrangeur Gonzalo Rubalcaba s'applique à monter un vaste répertoire qui emprunte aussi bien aux rythmes latins de sa patrie, Cuba, qu'à la tradition jazz de sa terre d'adoption, les États-Unis. Gonzalo RubalcabaQu'il touche au be-bop ou à la pop, qu'il œuvre en mode électrique ou acoustique, l'artiste fait inévitablement preuve d'une remarquable virtuosité. Grâce à son style lyrique et à ses talents d'improvisateur, Rubalcaba a trouvé sa place au sein de l'élite du jazz.

Gonzalo Julio Gonzalez Fonseca voit le jour à La Havane, le 27 mai 1963. Grâce à un père pianiste et à un grand-père tromboniste et compositeur, il se familiarise très tôt avec la riche tradition musicale cubaine. Le petit Gonzalo s'intéresse également aux pianistes de jazz nord-américains comme Thelonious Monk, Bud Powell et Oscar Peterson, dont il collectionne les enregistrements.

Jeune, il touche à la batterie et au piano. Il choisit de se consacrer à ce dernier instrument lorsque, à neuf ans, il fait son entrée au conservatoire Manuel Saumell pour y étudier la musique classique.

En 1983, le pianiste, alors âgé de 20 ans, obtient son diplôme en composition musicale de l'Institut des beaux-arts de La Havane. À cette époque, il a déjà pris l'habitude de jouer dans les boîtes et les salles de concert, et il s'est même produit en France et en Afrique au sein de l'Orquesta Aragon.

Grands projetsGonzalo Rubalcaba

En 1985, Rubalcaba enregistre un disque avec Dizzy Gillespie. Le célèbre trompettiste avait « découvert » le jeune pianiste prodige pendant le Festival Internacional Jazz Plaza de La Havane. Dans la foulée, le Cubain s'attaque à trois projets d'enregistrement avec son quartette, Grupo Projecto, sur l'étiquette allemande Messidor : Mi Gran Pasion (1987), Live in Havana (1989) et Giraldilla (1990). Le prolifique Cubain avait précédemment fait paraître un premier disque solo éponyme.

C'est en 1988 que Rubalcaba effectue ses débuts au Festival International de Jazz de Montréal. Il revient l'année suivante, pour seconder le contrebassiste Charlie Haden. Les deux musiciens s'étaient déjà croisés à Cuba trois ans plus tôt. Leur rencontre montréalaise sera immortalisée par l'enregistrement live The Montreal Tapes, commercialisé en 1994.

Rubalcaba retrouve Haden - et le batteur Paul Motian - au Festival de Montreux en 1990. La performance du trio paraît sous le titre Discovery, sur étiquette Blue Note. Lancé l'année suivante, l'album studio The Blessing s'avère à la hauteur du talent de son auteur.

L'ami américain

Les impératifs d'une carrière naissante poussent le pianiste à déménager sa famille en République dominicaine en 1992. Quatre ans plus tard, les Rubalcaba partent s'installer aux États-Unis. Gonzalo retrouve là des amis chers : le trompettiste Wynton Marsalis et la veuve de Dizzy Gillespie, Lorraine, avaient fait des pressions, en 1993, pour que le pianiste cubain puisse se produire lors du concert final de la série Jazz at Lincoln Center, à New York.

En 1999 paraît Inner Voyage, une œuvre intimiste qui comprend une pièce dédiée à chacun de ses trois enfants. Une autre chanson, Blues Lundvall, se veut un clin d'œil au président de l'étiquette Blue Note, Bruce Lundvall. Le disque fait l'objet d'un spectacle au Festival l'année suivante. L'étoile du piano continue de briller de tous ses feux sur Supernova (2001), qui comprend une relecture d'une composition centenaire du grand-père Rubalcaba.

En 2002, Rubalcaba a l'honneur de partager la série Invitation avec son illustre confrère Chucho Valdés. Chouchou des Montréalais, il participera à presque toutes les éditions jusqu'en 2009, année du 30e anniversaire. Pour cette occasion festive, il se joint au Monterey Quartet, une formation étoilée qui compte aussi sur les services du bassiste Dave Holland, du saxophoniste Chris Potter et du batteur Eric Harland.

Gonzalo Rubalcaba

Vous voulez nous faire part de vos commentaires sur cette fiche ou nous signaler une erreur ?
Écrivez-nous à l'adresse webmestre_jazz@equipespectra.ca.

Index d'artistes

Nom de l'artiste ou du groupe

Afficher les artistes de l'année :

Afficher les artistes du genre musical :


Afficher les artistes
dont l'instrument musical est :

Recherche d'artistes par pays ou province :

Lien vers cette vidéo