Accueil > Artistes > Allen Toussaint

Allen Toussaint

1938 -

Origine : États-Unis

Instrument principal : Piano

Genre : R&B/Soul/Funk

Pilier de la scène musicale de La Nouvelle-Orléans, dont il contribue à définir la signature musicale, le pianiste et chanteur Allen Toussaint a composé, enregistré et arrangé quantité de standards du R&B depuis ses débuts dans le métier, à la fin des années 1950. Soliste plus que compétent, il mènera pourtant sa carrière dans l'ombre des studios et verra ses chansons popularisées par Lee Dorsey, les Rolling Stones ou Boz Scaggs.

ALLEN TOUSSAINT EN LIGNE
Partager :
VOUS AIMEREZ AUSSI :

Pilier de la scène musicale de La Nouvelle-Orléans, dont il contribue à définir la signature musicale, le pianiste et chanteur Allen Toussaint a composé, enregistré et arrangé quantité de standards du R&B depuis ses débuts dans le métier, à la fin des années 1950. Soliste plus que compétent, il mènera pourtant sa carrière dans l'ombre des studios et verra ses chansons popularisées par Lee Dorsey, les Rolling Stones ou Boz Scaggs.Allen Toussain

R&B et cheveux longs

Allen Toussaint voit le jour en 1938 à La Nouvelle-Orléans. Très jeune, le garçon se met au piano. Après avoir flirté avec l'univers de la musique classique, il s'intéresse au R&B. Son jeu sera d'abord influencé par Professor Longhair, célèbre pianiste louisianais, puis par Ray Charles et Fats Domino.

Toussaint fait ses débuts professionnels à l'âge de 17 ans, lorsque qu'il dépanne le groupe d'Earl King le temps d'un concert. Dans la foulée, ses services seront sollicités par Dave Bartholomew, producteur et compositeur de son état. Devenu l'un des musiciens de studio les plus en demande de La Nouvelle-Orléans, le pianiste a l'occasion d'enregistrer son premier disque solo, The Wild Sound of New Orleans, en 1958. On y retrouve entre autres la pièce Java, laquelle, reprise par le trompettiste de jazz Al Hirt, deviendra un tube quelques années plus tard.

En 1960, Toussaint se voit ouvrir les portes de la maison de disque Minit Records, où il sera appelé à superviser les sessions d'enregistrement d'Irma Thomas, Aaron Neville et Lee Dorsey. Ooh Poo Pah Doo, de Jesse Hill, devient son premier hit à titre de producteur. Suivront notamment Mother-In-Law (Ernie K-Doe), Fortune Teller et Lipstick Traces (On a Cigarette) (Benny Spellman), qu'il signe toutes les trois - les deux dernières sous le pseudonyme Naomi Neville, nom de fille de sa mère.

À votre serviceAllen Toussain

Pendant son service militaire, de 1963 à 1965, le musicien est forcé de ralentir ses activités. Il enregistre tout de même avec The Stokes, son groupe d'accompagnement. Reprise par Herb Alpert, la pièce Whipped Cream servira d'indicatif à l'émission de télé The Dating Game.

Avec le producteur Marshall Sehorn, il fonde Sansu Enterprises en 1965. La vache à lait de l'étiquette est un chanteur du nom de Lee Dorsey. Toussaint, qui a déjà produit Ya-Ya pour lui chez Minit, lui offre coup sur coup Ride My Pony, Working in a Coalmine et Get out of My Life Woman. Ces trois titres se tirent très bien d'affaire dans les palmarès.

En 1971, le pianiste fait paraître From a Whisper to a Scream, son premier album solo en 13 ans. Life, Love and Faith suivra l'année suivante. Southern Nights, qui sort en 1975, est considéré comme son disque le plus solide. La pièce titre sera popularisée par Glen Campbell.

Parallèlement, Toussaint continue à produire et à arranger la musique des autres avec brio. The Meters, Paul Simon, Sandy Denny et Little Feat comptent parmi ses clients. Il met aussi sa griffe sur l'une des chansons les plus populaires de la décennie, Lady Marmelade, chantée par Labelle en 1975.

Pendant les années 1980 et 1990, Toussaint diversifie ses activités. Il écrit notamment la partition de Stagger Lee, une comédie musicale qui s'illustre off-Broadway en 1986-1987. Ses chansons sont fréquemment reprises et, effet de mode, échantillonnées par des rappeurs comme 2 Live Crew au cours des années 1980 et 1990. Cette dernière décennie se termine sur une excellente note: Allen Toussaint fait son entrée au Temple de la renommée du rock'n'roll en 1998.

Dévastation et renaissance

En 2005, après que l'ouragan Katrina eut dévasté La Nouvelle-Orléans. Allen Toussaint part s'installer à New York - il reviendra vivre dans sa ville natale trois ans plus tard. En 2006, il participe à l'enregistrement de The River in Reverse, d'Elvis Costello. Les deux musiciens avaient partagé la scène l'année précédente lors de concerts bénéfice visant à venir en aide aux victimes de Katrina.

Lancé en 2009, le disque The Bright Mississippi vaut au musicien des critiques dithyrambiques. On y trouve des standards de jazz enregistrés avec le concours de musiciens remarquables tels Don Byron (clarinette), Nicholas Payton (trompette) et Marc Ribot (guitare).

L'année suivante, Allen Toussaint livre trois concerts lors de la 31e édition du Festival. Il se produit d'abord solo piano au Gesù, puis présente The Bright Mississippi à la Place des Arts. Enfin, il prend part à la grande soirée Mardi Gras, qui clôture l'événement.Allen Toussain

Vous voulez nous faire part de vos commentaires sur cette fiche ou nous signaler une erreur ?
Écrivez-nous à l'adresse webmestre_jazz@equipespectra.ca.

Index d'artistes

Nom de l'artiste ou du groupe

Afficher les artistes de l'année :

Afficher les artistes du genre musical :


Afficher les artistes
dont l'instrument musical est :

Recherche d'artistes par pays ou province :

Lien vers cette vidéo