Accueil > Artistes > Cassandra Wilson

Cassandra Wilson

1955 -

Origine : États-Unis

Instrument principal : Voix

Genres : Jazz, Jazz vocal

Artiste polyvalente, la chanteuse Cassandra Wilson sait transcender tous les genres auxquels elle se frotte, du blues à la pop en passant par le country. Sacrée meilleure chanteuse en Amérique par le magazine Time en 2001, la contralto originaire du sud des États-Unis se distingue par sa voix chaude et intimiste, et sa manière bien personnelle de s'approprier les standards du jazz.

CASSANDRA WILSON EN LIGNE
Partager :
VOUS AIMEREZ AUSSI :

Artiste polyvalente, la chanteuse Cassandra Wilson sait transcender tous les genres auxquels elle se frotte, du blues à la pop en passant par le country. Sacrée meilleure chanteuse en Amérique par le magazine Time en 2001, la contralto originaire du sud des États-Unis se distingue par sa voix chaude et intimiste, et sa manière bien personnelle de s'approprier les standards du jazz.Cassandra Wilson

Cassandra Wilson voit le jour à Jackson, au Mississippi, en 1955. Benjamine d'une famille de trois enfants, elle grandit au sein d'un foyer musical. Son père, Herman Fowlkes Jr., qui joue de la basse et enseigne la musique, lui fait connaître le jazz. Sa mère, Mary McDaniel, enseignante à l'école primaire, lui transmet son amour de la musique Motown. Enfant, Cassandra étudie le piano, la guitare et la clarinette - instrument qu'elle tiendra plus tard dans l'orchestre de son école secondaire.

Alors qu'elle étudie en communications au Millsaps College et à l'université de Jackson State, Wilson commence à se produire dans les cafés et les boîte de jazz. Elle part s'installer à La Nouvelle-Orléans en 1981, puis monte jusqu'à New York l'année suivante.

Là, l'artiste collabore bientôt avec le M-Base Collective, un ensemble de jazz qui donne dans l'improvisation, et commence à travailler avec le trio New Air. En 1985, Wilson signe un contrat chez JMT, étiquette indépendante pour laquelle elle endisque son premier album comme leader. Point of View contient deux de ses compositions originales ainsi qu'une paire de collaborations.

Point tournantCassandra Wilson

Trois ans plus tard, la chanteuse fait paraître le disque Blue Skies, essentiellement composé de standards de jazz. Pour la première fois, elle travaille en trio plutôt qu'avec la tribu M-Base. Point tournant dans la carrière de Wilson, l'album remporte un beau succès critique.

C'est en 1990 que l'artiste fait ses débuts au Festival International de Jazz de Montréal. On peut alors apprécier son tour de chant au Théâtre du Nouveau Monde. Trois ans plus tard survient un autre changement de cap important. Recrutée par l'étiquette Blue Note, Wilson fait paraître un ambitieux album de reprises, Blue Light ‘Til Dawn, qui lui permet d'exprimer tout son talent. La chanteuse s'attaque notamment au blues de Robert Johnson et au folk de Joni Mitchell.

En 1994, la chanteuse effectue un retour triomphal au Festival, au Théâtre Maisonneuve. Elle est aussi programmée l'année suivante, se produisant dans le cadre plus intime du Spectrum.

Encore plus haut

La même année, Wilson propose l'album New Moon Daughter, qui lui rapporte le Grammy dans la catégorie Best Jazz Vocal Performance. Dans la foulée, elle accepte de prêter sa voix au projet musical Blood in the Fields (1997), monté par le trompettiste Wynton Marsalis, qui raconte l'histoire de deux esclaves africains aux États-Unis. La production mérite un prix Pulitzer.

Le disque Traveling Miles, qui paraît en 1999, voit la chanteuse rendre hommage à un très célèbre trompettiste. La même année, Wilson repasse au Festival, où lui est justement remis le Prix Miles-Davis. Elle interprète son plus récent album avec le concours du trompettiste Olu Dara, du bassiste Dave Holland, du vibraphoniste Stefon Harris et de la violoniste Regina Carter.

La suite paraît en 2002 : enregistré au Mississippi, son État natal, Belly of the Sun bénéficie de l'appui de musiciens du coin. Wilson y explore le blues du Delta, le country, la soul, le rock et la musique roots. Deux ans plus tôt, la chanteuse avait mis sur pied l'étiquette Ojah Media Group, vouée à promotion des talents « mississippiens » émergents.

Glamoured paraît en 2003. On y retrouve un mélange de compositions originales et de reprises de chansons appartenant à Sting, Willie Nelson ou Bob Dylan. Cinq ans plus tard, Cassandra Wilson revient au Festival. Elle y présente le matériel de son nouveau disque, Loverly, son tout premier entièrement consacré à des standards depuis Blue Skies (1988). L'œuvre lui vaudra le Grammy dans la catégorie Meilleur album de jazz vocal.

En 2010, elle partage l'affiche du gala d'ouverture du Festival avec le chanteur Lionel Richie.

L'album Silver Pony voit le jour la même année, suivi de Another Country en 2012

Cassandra Wilson

Vous voulez nous faire part de vos commentaires sur cette fiche ou nous signaler une erreur ?
Écrivez-nous à l'adresse webmestre_jazz@equipespectra.ca.

Index d'artistes

Nom de l'artiste ou du groupe

Afficher les artistes de l'année :

Afficher les artistes du genre musical :


Afficher les artistes
dont l'instrument musical est :

Recherche d'artistes par pays ou province :

Lien vers cette vidéo