Accueil > Artistes > Al Di Meola
Al Di Meola

Al Di Meola

1954 -

Origine : États-Unis

Instrument principal : Guitare acoustique/guitare électrique

Genres : Jazz, Jazz fusion, World

Figure marquante du jazz fusion des années 1970 au sein de Return to Forever ; membre d'un des trios de guitaristes les plus spectacu­laires de l'histoire aux côtés de John McLaughlin et de Paco de Lucía ; musicien porté aux nues par les publications spécialisées...  le cv d'Al Di Meola ne manque pas d'impressionner. À partir des années 1990, ce virtuose de la six-cordes place sa carrière sous le signe de l'éclectisme. Depuis, il mène ses recherches harmoniques et rythmiques avec une curiosité sans cesse renouvelée.

AL DI MEOLA EN LIGNE
Partager :
VOUS AIMEREZ AUSSI :

Figure marquante du jazz fusion des années 1970 au sein de Return to Forever avec Chick Corea ; membre d'un des trios de guitaristes les plus spectacu­laires de l'histoire aux côtés de John McLaughlin et de Paco de Lucía ; musicien porté aux nues par les publications spécialisées... le cv d'Al Di Meola ne manque pas d'impressionner. À partir des années 1990, ce virtuose de la six cordes place sa carrière sous le signe de l'éclectisme. Il s'intéresse tout particulièrement à la musique latine. Depuis, il mène ses recherches harmoniques et rythmiques avec une curiosité sans cesse renouvelée.

Al Di MeolaAl Di Meola naît à Jersey City, au New Jersey. Il s'assied derrière la batterie à cinq ans, se met à la guitare deux ans plus tard, puis prend sa place au sein d'orchestre scolaires. Jeune, il s'amourache de la musique country - et du guitariste Doc Watson tout particulièrement - avant de virer jazz en assistant à un concert de Larry Coryell.

Il s'inscrit au Berklee College of Music de Boston au début des années 1970. Ses études sont entrecoupées d'un bout d'essai au sein du quintette du pianiste Barry Miles. En 1974, Chick Corea, qui a entendu parler de lui, l'invite à se joindre au groupe de jazz fusion Return to Forever, qui vient de perdre son guitariste. Il y reste près de trois ans, au cours desquels RTF atteint des sommets de popularité. Di Meola entame ensuite une carrière en solo qui voit naître trois albums en trois ans.

En 1980, il forme un super trio avec Paco de Lucía et John McLaughlin. L'album Friday Night in San Francisco, enregistré la même année, fait époque. Il s'en écoule quelque deux millions d'exemplaires à travers le monde.

La maturité

Al Di MeolaAu milieu des années 1980, Di Meola repart à son compte et endisque de façon régulière. Moins porté sur les prouesses techniques, il entame une phase où le ressenti prend de l'importance. Il commence par ailleurs à se frotter à des genres musicaux qui lui étaient moins familiers et se livre à divers exercices avec, entre autres outils, la guitare sèche et le synclavier.

En 1988, Di Meola rend sa première visite au Festival International de Jazz de Montréal.

Il deviendra vite un habitué. En 1990, il se produit le même soir que son vieux complice Chick Corea.

En 1992, il offre trois concerts en un. Di Meola s'amène en solo, mais aussi avec ses différents groupes, dans toutes ses incar­nations, dont son ensemble acoustique World Sinfonia, qui inclut le joueur de bandoneón Dino Saluzzi, et avec son tout nouveau Al Di Meola Project, un groupe ­fusion-phare qu'il a toujours su ressourcer avec succès.

Il revient nous présenter son nouveau super trio en 1995, qui comprend cette fois Jean-Luc Ponty et Stanley Clarke. Pour ce haut cérémonial des instruments à cordes, trois musiciens ayant révolutionné l'approche de leur instrument respec­tif sont réunis pour la toute première fois.

Au tournant des années 2000, les pérégrinations de Di Meola le mènent encore vers d'autres cultures. Le résultat donne naissance à certaines de ses expériences les plus intéressantes sur disque, dont le projet original World Sinfonia et ses éléments espagnols, argentins et moyen-orientaux.

Alchimie intacte

En 2003, Al Di Meola revisite le Festival. Il débarque avec sous le bras son dernier opus, Flesh on Flesh. Rebelote l'année suivante, alors que le guitariste retrouve les mandarins de la corde Jean-Luc Ponty, au violon, et Stanley Clarke, à la basse. L'alchimie particulière à ces trois grands se révèle intacte.

Quatre ans plus tard, Di Meola honore de nouveau le Festival : aux côtés de ses camarades Corea, Clarke et White, il prend part à l'exceptionnelle tournée de Return to Forever, le groupe au sein duquel il s'est fait connaître quelque 35 ans plus tôt.

En 2009, le guitariste participe à la trentième édition du Festival: accompagné d'une formation acoustique, il offre le spectacle Word Sinfonia 09.

Al Di Meola

Vous voulez nous faire part de vos commentaires sur cette fiche ou nous signaler une erreur ?
Écrivez-nous à l'adresse webmestre_jazz@equipespectra.ca.

Index d'artistes

Nom de l'artiste ou du groupe

Afficher les artistes de l'année :

Afficher les artistes du genre musical :


Afficher les artistes
dont l'instrument musical est :

Recherche d'artistes par pays ou province :

Lien vers cette vidéo