Accueil > Artistes > Vijay Iyer

Vijay Iyer

1971 -

Origine : États-Unis

Instrument principal : Piano

Genres : Avant-garde, Jazz

Né aux États-Unis de parents immigrants indiens, le pianiste et compositeur Vijay Iyer est l’un des plus brillants musiciens de sa génération. Depuis ses débuts, au milieu des années 90, l’artiste qui combine virtuosité, audace et intelligence se plaît à redéfinir les contours de la jazzosphère. En plus de s’illustrer sur la scène musicale, Iyer étend son vaste champ d’intérêt au monde académique. Étudiant doué, il a mené des études universitaires de deuxième et troisième cycle. Il enseigne par ailleurs à la Manhattan School of Music et à l'Université de New York. En 2012, Iyer a récolté les grands honneurs du palmarès annuel du magazine DownBeat dans cinq catégories différentes.

VIJAY IYER EN LIGNE
Partager :
VOUS AIMEREZ AUSSI :

Né aux États-Unis de parents immigrants indiens, le pianiste et compositeur Vijay Iyer est l’un des plus brillants musiciens de sa génération. Depuis ses débuts, au milieu des années 90, l’artiste qui combine virtuosité, audace et intelligence se plaît à redéfinir les contours de la jazzosphère, seul ou en compagnie d’autres têtes chercheuses partageant son sens de l’aventure et ses ambition avant-gardistes.

Vijay Iyer (2003)

Feuille de route

Vijay Iyer voit le jour en 1971 à Rochester, dans l’État de New York. Il se met d’abord au violon classique avant d’apprendre le piano de manière autodidacte. À ses débuts discographiques, il mène de front trois formations, Spirit Complex, Poisonous Prophets et le Vijay Iyer Trio, qui prennent tous part à l'enregistrement de Memorophilia, son premier disque paru en 1995.

Par la suite, Iyer multiplie les projets. Son dialogue avec le saxophoniste Rudresh Mahanthappa s’amorce sur Panoptic Modes (2000). Avec le poète Mike Ladd, il signe notamment In What Language? (2003). Sa discographie comprend aussi Historicity (2009), Solo (2010) Tirtha (2011), et Accelerando (2012), disque porté aux nues par la presse spécialisée. En 2013, il signe l’œuvre multimédia Radhe Radhe avec le cinéaste Prashant Bhargava.

Parmi ses nombreux autres collaborateurs de renom, on retrouve entre autres le saxophoniste et fondateur de M-Base Steve Coleman, le multi-intrumentiste Roscoe Mitchell, de l’Art Ensemble of Chicago, et le trompettiste Wadada Leo Smith.

Activités complémentaires

Le vaste champ de compétence et d’intérêt de Vijay Iyer s’étend à la scène académique. Étudiant doué, il a mené des études universitaires de deuxième et troisième cycle, se perfectionnant en mathématiques, en physique, en arts et en sciences cognitives, entre autres disciplines. Il enseigne par ailleurs à la Manhattan School of Music, à la New School et à l'Université de New York, en plus de livrer des classes de maître et diverses communications dans les établissements les plus prestigieux.

Artiste abonné aux récompenses et aux distinctions, Iyer a été en 2012 le tout premier musicien à récolter les grands honneurs dans cinq des grandes catégories du palmarès annuel des critiques internationaux dressé par le magazine DownBeat : Artiste jazz de l’année, Album jazz de l’année, Groupe jazz de l’année, Pianiste de l’année et Compositeur émergent (Rising Star Composer).

En 2013 le musicien livrait trois prestations remarquées au Festival International de Jazz de Montréal, dans le cadre de la série Invitation. Il s’y était produit pour la première en 2003, aux côtés de Rudresh Mahanthappa, avant d’y revenir sept ans plus tard pour offrir deux prestations, en solo et en trio.

Mutations, le 1er disque de Vijay Iyer sous étiquette ECM, sort début 2014.

Vijay Iyer (2010)

Vous voulez nous faire part de vos commentaires sur cette fiche ou nous signaler une erreur ?
Écrivez-nous à l'adresse webmestre_jazz@equipespectra.ca.

Index d'artistes

Nom de l'artiste ou du groupe

Afficher les artistes de l'année :

Afficher les artistes du genre musical :


Afficher les artistes
dont l'instrument musical est :

Recherche d'artistes par pays ou province :

Lien vers cette vidéo