Accueil > Artistes > Chucho Valdés

Chucho Valdés

Origine : Cuba

Instrument principal : Piano

Genres : Jazz, Latin

Pianiste, compositeur, arrangeur et lauréat de plusieurs prix Grammy, Chucho Valdés est également l'un des plus dignes ambassadeurs du jazz latin. Possédant la dex­térité et l'assurance d'un vrai chef d'orchestre, le Cubain sait faire danser son piano au rythme de toutes les cadences afro-cubaines. Improvisateur redoutable, maître technicien, il met son talent au service d'un jazz libre et souple depuis la fin des années 1950.

CHUCHO VALDÉS EN LIGNE
Partager :
VOUS AIMEREZ AUSSI :

Pianiste, compositeur, arrangeur et lauréat de plusieurs prix Grammy, Chucho Valdés est également l'un des plus dignes ambassadeurs du jazz latin.Chucho-Valdés Possédant la dex­térité et l'assurance d'un vrai chef d'orchestre, le Cubain sait faire danser son piano au rythme de toutes les cadences afro-cubaines. Improvisateur redoutable, maître technicien, il met son talent au service d'un jazz libre et souple depuis la fin des années 1950.

Jesús Dionisio Valdés voit le jour à Quivicán, dans l'île de Cuba, le 9 octobre 1941. Fils du grand Bebo Valdés, lui-même pianiste et ex-directeur musical de la boîte de nuit Tropicana, Chucho a de qui retenir. Le fils Valdés a cinq ans lorsqu'il reçoit ses premières leçons de piano. À 15 ans, il forme son premier trio de jazz avec Emilio del Monte et Luis Rodríguez.

En 1960, alors que Bebo Valdés fait defection et part s'établir en Europe, Chucho choisit de rester à Cuba. Après avoir assumé divers engagements, il assemble l'Orquesta Cubana de Musica Moderna, en 1967. La formation obtiendra la permission de se produire en Pologne en 1970. Trois ans plus tard, Valdés se fait connaître en tant que leader de la formation Irakere, au sein de laquelle évoluent le trompettiste Arturo Sandoval et le saxopho­niste Paquito D'Rive­ra.

Reconnaissance à l'étrangerChucho Valdés

Le meilleur ensemble jazz de tout Cuba n'aura pas souvent l'occasion de se produire aux États-Unis. Cela n'empêche pas Valdés et ses comparses de faire des vagues au pays de l'oncle Sam. En 1979, Irakere est le premier groupe cubain à remporter un prix Grammy.

Valdés effectue sa première visite au Festival International de Jazz de Montréal en 1993. Il offre alors une performance incendiaire dans le cadre intimiste du Gesù. Quatre ans plus tard, le pianiste revient en compagnie de Crisol, un collectif cubano-américain fondé par le trompettiste Roy Hargrove. Toujours en 1997, le premier disque de Crisol, Habana, remporte un Grammy dans la catégorie Best Latin Jazz Performance.

En 2002, pour son quatrième passage au Festival, l'artiste se voit confier quatre concerts dans la série Invitation. Il se produit d'abord avec Kenny Barron, puis en quarteto afriocubano et, enfin, en compagnie d'Irakere.

En 2008, Valdés collabore avec son père sur l'album Juntos Para Siempre. Chucho y signe Preludia Para Bebo. Son vénérable paternel lui offre A Chucho. Les deux musiciens reçoivent d'excellentes critiques.

L'année suivante, Chucho Valdés participe à la 30e édition du Festival. Il se produit cette fois avec son quintette - ainsi que sa sœur, la danseuse et chanteuse Mayra Caridad Valdés. Après avoir interprété quelques standards de Duke Ellington, le pianiste se frotte à du matériel plus difficile et hausse le niveau d'un cran ou deux. Sa remarquable performance est couronnée de trois rappels.

En 2010, la discographie du pianiste s'enrichit de Chucho's Steps, oeuvre haute en couleur saluant les John Coltrane, Joe Zawinul et autres Art Blakey. Border-Free paraît trois ans plus tard.Chucho Valdés

Vous voulez nous faire part de vos commentaires sur cette fiche ou nous signaler une erreur ?
Écrivez-nous à l'adresse webmestre_jazz@equipespectra.ca.

Index d'artistes

Nom de l'artiste ou du groupe

Afficher les artistes de l'année :

Afficher les artistes du genre musical :


Afficher les artistes
dont l'instrument musical est :

Recherche d'artistes par pays ou province :

Lien vers cette vidéo