Accueil > Artistes > Ray Charles
Ray Charles

Ray Charles

1930 - 2004

Origine : États-Unis

Instrument principal : Piano

Genres : Jazz, Pop, R&B/Soul/Funk

Ce musicien originaire du sud des États-Unis a contribué plus que tout autre à la définition d'un genre musical, la soul, né de la rencontre du R&B et du gospel. Héritier d'un passé où se mêlent les vieilles complaintes folkloriques des mendiants de l'Alabama à la voix rauque et sourde et les inflexions gutturales des chanteurs de gospel, Ray Charles, par la classe et l'enver­gure de sa personnalité, a hissé une forme d'expression populaire au ni­veau d'un art sans réplique. On lui doit les immortelles I Got a Woman, What'd I Say et Hit the Road Jack.

RAY CHARLES EN LIGNE
Partager :
VOUS AIMEREZ AUSSI :

Ce musicien originaire de sud des États-Unis a contribué plus que tout autre à la définition d'un genre musical, la soul, né de la rencontre du R&B et du gospel. Héritier d'un passé où se mêlent les vieilles complaintes folkloriques des mendiants de l'Alabama à la voix rauque et sourde et les inflexions gutturales des chanteurs de gospel, Ray Charles, par la classe et l'enver­gure de sa personnalité, a hissé une forme d'expression populaire au ni­veau d'un art sans réplique. On lui doit les inusables I Got a Woman, What'd I Say et Hit the Road Jack.

Chanteur, pianiste et saxophoniste, Ray Charles Robinson naît le 23 septembre 1930 à Albany, en Géorgie. Il perd la vue à l'âge de six ans. À la mort de ses parents, on le place à l'institution de Saint Augustine en Floride, où il apprend la musique en braille. Il se familiarise avec la théorie musicale et perfectionne son jeu pianistique.

Auparavant, un musicien amateur, Wally Pittman, l'avait pris sous sa protection pour lui inculquer toute la base nécessaire. À ce sujet, Ray Charles dira : « Le numéro un à mon hit-parade personnel, c'est Wally Pittman, parce que quand j'avais trois ans, il me laissait m'as­seoir à côté de lui, sur son tabouret de piano et me laissait taper tout mon saoul sur les touches. Il ne m'a jamais décou­ragé. Au lieu de me faire cesser, il m'a dit : " Bon, laisse-moi te montrer..." Voilà le personnage que, aujourd'hui encore, j'admire le plus ; il a été ma première influence, je suis son élève et mon style, c'est le sien ! »

La deuxième influence importante, c'est Nat « King » Cole. « J'ai vraiment essayé de l'imiter ou, si vous préférez, d'être son émule, parce que Nat Cole, il chantait et il jouait du piano pour lui-même, pour se faire plaisir et c'est exactement ce que je souhaitais faire moi-même », racontera Charles.

La grande époque

Au début des années 1950, Charles endisque ses premières succès. Il y a déjà 10 ans que le musicien a l'habitude des studios, mais sa formule magique n'est pas encore au point. Sa carrière prend enfin son envol avec la signature d'un con­trat chez Atlantic. En 1955, on édite I Got a Woman. C'est cette chanson, la première à révéler sa signature, qui va propulser Ray Charles sur toutes les scènes du monde.

Une légende se construit au fur et à mesure que paraissent Leave My Woman Alone, Halle­lujah, I Love Her So, Yes lndeed et Mess Around. Il se fait désormais accompagner d'un groupe de choristes qu'il a recrutées personnellement et baptisées les Raelettes.

En 1959, Charles décroche la lune avec What'd I Say, interprétée au piano électrique, qui croise ferveur religieuse et esprit rock'n'roll. La chanson trouve son chemin dans les palmarès pop et permet à son auteur d'élargir son public.

Lorsqu'il quitte Atlantic pour ABC, au début des années 1960, Charles est au sommet de sa gloire. Ses prochains singles fonctionnent à plein, tout particulièrement la ballade Georgia on My Mind et Hit the Road Jack. L'album Modern Sounds In Country & Western Music, qui paraît en 1962, constitue une autre belle réussite. Le musicien s'y approprie un répertoire plus blanc que blanc avec un grand doigté.

Revers de fortune

Charles connaît un sérieux revers en 1965, lorsqu'il est arrêté pour possession de drogue. Son accoutumance à l'héroïne remonte déjà à plusieurs années. Après avoir passé une année derrière les barreaux, il reprend le collier mais sans retrouver l'état de grâce caractéristique des 10 glorieuses années précédentes.

Son éclectisme le pousse à toucher aux styles les plus variés, avec un inégal bonheur, et certains regrettent qu'il ne replonge pas dans cette soul dont il a pour ainsi dire écrit le mode d'emploi. Charles, cela dit, continue de travailler fort sur scène. Sa réputation de performer ne se dément pas.

Et c'est ainsi que, à l'été 1980, Ray Charles a l'honneur d'ouvrir le tout premier Festival International de Jazz de Montréal. Le mercredi 2 juillet, à la Place des Nations, la légende monte sur scène accompagnée du Ray Charles Orchestra et de ses choristes, les Raelettes.

Il revient au Festival à plusieurs occasions : en 1983, 1989 et 1998. Puis en 2000, 20 ans après sa première visite. Cette année-là, le programme offert aux festivaliers rappelle quelques faits d'armes non négligeables : 12 prix Grammy dans les caté­gories pop et R&B. Qui dit mieux ?

Au revoir

C'est en 2003 que le musicien donne son dernier tour de chant au Festival. Bien que récemment opéré à une hanche, il a quand même décidé de partir en tournée. La même année, Charles participe à la préparation du film biographique Ray, qui retrace une partie de sa vie. C'est le comédien Jamie Foxx qui incarne le pianiste. Sa performance lui vaut un Oscar.

Ray Charles s'éteint le 10 juin 2004. Adulé par l'Amérique, noire ou blanche, il a été le premier artiste à véritablement faire le pont entre les deux cultures. Cet impact social est sûrement historiquement aussi important que l'apport musical du chanteur. Pour ces raisons, et encore plus pour son incroyable talent, il était depuis longtemps entré dans la légende.

Vous voulez nous faire part de vos commentaires sur cette fiche ou nous signaler une erreur ?
Écrivez-nous à l'adresse webmestre_jazz@equipespectra.ca.

Index d'artistes

Nom de l'artiste ou du groupe

Afficher les artistes de l'année :

Afficher les artistes du genre musical :


Afficher les artistes
dont l'instrument musical est :

Recherche d'artistes par pays ou province :

Lien vers cette vidéo