Accueil > Artistes > Van Morrison
Van Morrison

Van Morrison

1945 -

Origine : Irlande du nord

Genres : Blues, Folk/Country, Rock

Peu d'artistes contemporains ont su créer un grand œuvre musical aussi riche et diversifié que celui que Van Morrison s'emploie à ériger depuis près d'un demi-siècle. De la fin des années 1960 au milieu des années 1970, l'auteur-compositeur-interprète fait paraître une série d'enregistrements qui assurera sa place au panthéon. L'univers luxuriant de l'artiste s'abreuve d'abord aux sources du jazz, du folk, de la pop et de la musique classique, puis s'ouvre notamment au country et à la musique celtique. Personnage entier, Morrison fait partie d'une lignée royale de musiciens dont l'immense talent impose respect et admiration.

VAN MORRISON EN LIGNE
Partager :
VOUS AIMEREZ AUSSI :

Peu d'artistes contemporains ont su créer un grand œuvre musical aussi riche et diversifié que celui que Van Morrison s'emploie à ériger depuis près d'un demi-siècle. De la fin des années 1960 au milieu des années 1970, l'auteur-compositeur-interprète fait paraître une série d'enregistrements qui assurera sa place au panthéon. L'univers luxuriant de l'artiste s'abreuve d'abord aux sources du jazz, du folk, de la pop et de la musique classique, puis s'ouvre notamment au country et à la musique celtique. Personnage entier, Morrison fait partie d'une lignée royale de musiciens dont l'immense talent impose respect et admiration.Van Morrison

Départ canon

George Ivan Morrison naît à Belfast, en Irlande du Nord, au sein d'une famille de mélomanes. Sa mère est chanteuse et son père collectionne les disques de jazz et de blues américain. Dès l'âge de 13 ans, Morrison joue de la guitare, du saxophone et de l'harmonica en plus de toucher au clavier. Il prête ses talents à divers groupes locaux. À 15 ans, le jeune multi-instrumentiste abandonne l'école et se fait laveur de vitres.

Après avoir accompagné le groupe de R&B The Monarchs en tournée européenne, Morrison revient à la maison et assemble la formation Them. Un premier disque éponyme paraît en 1965. On y retrouve une reprise bien sentie du Baby Please Don't Go de Big Joe Williams, qui atteint le top-10 au Royaume-Uni. Morrison y place également une composition remarquable, Gloria, qui a été depuis reprise par Jimi Hendrix et Patti Smith, pour ne nommer que ceux-là.

Après une tournée américaine réussie au cours de laquelle Them assure la première partie des Doors au Whiskey a Go Go, Morrison décide de voler de ses propres ailes. Nous sommes en 1966. Le tout jeune musicien part s'installer à New York l'année suivante. Il travaille sur du nouveau matériel, dont l'excellente Brown-Eyed Girl, qui deviendra un tube.

Courant 1968 paraît le génial Astral Weeks, sorte de courtepointe musicale où s'enchevêtrent folk, blues et jazz. L'œuvre, éminemment personnelle, est reçue assez tièdement par la critique, comme certains des meilleurs enregistrements de Morrison. Ce dernier réplique avec Moondance (1970), un album du même calibre, mais plus accessible. La pièce titre est largement diffusée.

Van MorrisonGrand remaniement

Installé en California avec sa femme, Morrison coule des jours paisibles et, avec le concours du Caledonia Soul Orchestra, ajoute à son canon quelques disques de haut niveau, dont Tupelo Honey (1971) et It's Too Late To Stop Now (1974). La même année, pourtant, l'artiste divorce et redéménage ses pénates à Belfast. Dans la foulée paraît Veedon Fleece, dont le caractère introspectif n'est pas sans rappeler Astral Weeks.

Sujet à une sérieuse panne d'inspiration, Morrison met trois ans avant de rebondir avec le bien nommé A Period of Transition. Au début des années 1980, l'artiste enchaîne quelques disques révélant une préoccupation pour les questions spirituelles. Parmi ceux-là, mentionnons No Guru, No Method, No Teacher, qui sort en 1986.

La même année, Morrison fait ses débuts au Festival International de Jazz de Montréal. L'artiste ne s'était pas produit dans la Métropole depuis son spectacle au défunt cinéma Capitol une dizaine d'années plus tôt.

En 1988, le musicien fait appel aux réputés Chieftains pour l'aider à accoucher d'Irish Hearbeat, un disque composé d'airs folk traditionnels. L'année suivante paraît Avalon Sunset, qui remporte un beau succès commercial. On y retrouve notamment les singles Have I Told You Lately et Whenever God Shines His Light. Ce dernier titre est la première chanson de Morrison à se faufiler dans le top-20 au Royaume-Uni depuis deux décennies.

En 1990 paraît une rétrospective retraçant les 25 ans de carrière de «Van the Man». Ralliant les fans de la première heure comme les néophytes, l'album vaut au musicien ses meilleures ventes à ce jour.

Le reste de la décennie est à l'avenant. Morrison remporte notamment deux prix Grammy et l'inspiration est au rendez-vous : les disques sortent à intervalles réguliers. Les genres auxquels le musicien se frotte vont du bon vieux R&B au jazz traditionnel.

Après avoir effectué une deuxième visite au Festival, en 2007, Morrison souligne l'année suivante les 40 ans de l'album phare Astral Weeks, qu'il reproduit intégralement pour la première fois, avec un minimum de préparation, sur la scène du Hollywood Bowl. L'enregistrement live de cette soirée historique est commercialisé en 2009. Dans l'intervalle, Morrison a lancé son 35e album, Keep It Simple.

Van Morrison

Vous voulez nous faire part de vos commentaires sur cette fiche ou nous signaler une erreur ?
Écrivez-nous à l'adresse webmestre_jazz@equipespectra.ca.

Index d'artistes

Nom de l'artiste ou du groupe

Afficher les artistes de l'année :

Afficher les artistes du genre musical :


Afficher les artistes
dont l'instrument musical est :

Recherche d'artistes par pays ou province :

Lien vers cette vidéo