FAQ - Festival International de Jazz de Montréal carboneutre

En quoi consiste le projet ?

Le projet consiste à rendre le Festival International de Jazz de Montréal carboneutre. Ce projet servira de démonstration pour produire un guide et des conférences de formation à l'intention de tout festival souhaitant réduire son empreinte sur le climat.

Qui sont les partenaires du projet ?

  • Le Festival International de Jazz de Montréal, qui fait l'objet de ce projet pilote
  • Rio Tinto Alcan, qui finance l'achat des crédits de compensation
  • Le Fonds d'action québécois pour le développement durable (FAQDD), qui finance le développement d'une méthodologie de calcul des émissions et la production d'un guide.
  • Planetair qui fournira les crédits de compensation, qui produira un guide à l'intention des festivals et qui formera les intervenants du milieu.

Qu'est-ce que le Festival compense ?

Le Festival compensera les émissions générées par la totalité de ses opérations, incluant :

  • Le voyagement des artistes et leurs déplacements locaux;
  • Les déplacements d'affaire des organisateurs du Festival;
  • Les déplacements des employés pendant la période du Festival;
  • Les génératrices d'appoint;
  • La flotte de véhicules;
  • La consommation d'électricité;
  • L'hébergement des artistes.

Combien d'émissions de GES seront compensées ?

L'objectif du projet est de déterminer précisément les émissions du Festival. Les estimations préliminaires faites à partir des données de 2007 indiquent que ces émissions seront approximativement de 2 000 tonnes d'équivalent CO2. Ces émissions sont équivalentes aux émissions annuelles per capita d'environ 87 Canadiens.

Qu'en est-il des festivaliers et des fournisseurs ?

Depuis longtemps le Festival encourage ses plus de 2 millions de visiteurs à utiliser les transports en commun pour se rendre au site et compte bien faire la promotion de la compensation individuelle et auprès de ses fournisseurs à l'avenir.

Qu'est-ce qu'être "carboneutre" ?

Il est impossible de réduire nos émissions de gaz à effet de serre à zéro, peu importe nos efforts. Être carboneutre consiste à calculer les émissions de gaz à effet de serre d'un événement, d'une organisation, d'une entreprise ou d'un individu, à les réduire lorsque possible, et à les neutraliser en achetant des crédits de compensation de haute qualité.

Qu'est-ce qu'est la compensation des gaz à effet de serre ?

Une tonne de CO2 émise n'importe où au monde a le même impact sur le climat. En pratique, ceci signifie que nous pouvons compenser les émissions que nous ne pouvons pas réduire nous-mêmes en finançant des projets de réduction d'émissions ailleurs. Ces réductions d'émissions sont obtenues par l'entremise de projets en énergies renouvelables ou en efficacité énergétique. Cette approche est un élément central du Protocole de Kyoto.

Qu'est-ce qu'est un crédit de compensation ?

Un crédit de compensation est un document qui atteste qu'une tonne d'émissions de gaz à effet de serre a été réduite.

Comment savons-nous que les crédits de compensation sont réels ?

Afin de générer un crédit de compensation, un projet qui réduit les émissions doit se conformer à des normes strictes, être vérifié par une tierce partie indépendante, et recevoir la certification d'une autorité internationale ou nationale reconnue. Chaque crédit doit pouvoir être retracé et associé à un projet et une année donnée. Il s'agit de la seule garantie que des émissions ont été réduites. Les crédits peuvent ensuite être échangés ou retirés du marché.

Qui appuie la compensation de gaz à effet de serre ?

Plusieurs des ONG environnementales les plus influentes appuient la compensation, y compris Conservation International, la Fondation David Suzuki, Équiterre, Environmental Defense, Greenpeace, NRDC, l'Institut Pembina, et le WWF, parmi plusieurs autres. La compensation fait également partie intégrante du Protocole de Kyoto. Des entreprises qui font recours à la compensation volontaire incluent : Dell, Edelman Canada, la Coupe du Monde FIFA 2006, Fortis, Google, HSBC, NewsCorp, Swiss Re, et la Banque Mondiale.

Où l'argent ira-t-il ?

Les fonds seront versés à Planetair, un fournisseur montréalais sans but lucratif de crédits de compensation de haute qualité. Planetair s'engage à investir 80 % des fonds 3 reçus dans des projets de réduction des émissions certifiés par le Gold Standard. Tous les projets de Planetair sont gérés par myclimate, régulièrement classé parmi les meilleurs fournisseurs de crédits de compensation au monde. Des exemples de projets incluent :

Énergie éolienne à Antisarana, dans l’île de Madagascar

Nous co-financons le premier parc éolien à Madagascar dans la communauté d'Antisarana, au nord de l'île. La communauté tire présentement son électricité d'une génératrice au diesel. En raison du prix élevé du pétrole et de l'augmentation conséquente des coûts d'électricité, la demande pour le bois de chauffe a augmenté rapidement, ce qui a mis en danger les forêts locales. Les six éoliennes réduisent cette pression en stabilisant les prix de l'électricité tout en améliorant la qualité de l'air. Les éoliennes diminueront la dépendance au diesel comme source d'électricité. Des éléments des éoliennes sont produits localement, ce qui contribue au transfert de technologie et à la création d'emplois tout en permettant à notre partenaire malgache d'installer d'autres éoliennes dans la région.

Micro-Hydroélectricité à Salido Kecil, en Indonésie

Ce projet sur l'île de Sumatra fournit de l'énergie renouvelable à une région rurale. Une centrale hydroélectrique obsolète a été restaurée et remise à sa pleine capacité. En plus des bénéfices climatiques du projet, qui sont réalisés en substituant du diesel par de l'hydroélectricité, le projet améliore la situation économique, sociale et écologique de la région. Les coupures d'électricité sont fréquentes en Indonésie rurale. La station rénovée permet à la population locale de bénéficier d'un approvisionnement plus stable en électricité, un avantage essentiel pour l'économie locale. La construction et l'opération de la centrale créent également des emplois. La centrale n'a pas d'impact additionnel sur l'environnement puisqu'elle utilise de l'infrastructure existante.

Que sont des crédits de compensation Gold Standard ?

Les crédits de compensation ne sont pas tous égaux. Le Gold Standard est une certification de qualité indépendante qui est considérée comme la plus exigeante au monde. Seuls les crédits issus de projets en énergie renouvelable et en efficacité énergétique sont admissibles, puisque ces projets offrent une option à l'utilisation des hydrocarbures et présentent de faibles risques environnementaux. Le Gold Standard assure que les projets accrédités génèrent des dividendes socioéconomiques et contribuent au développement durable de communautés pauvres. Le Gold Standard est un carbone équitable.

Le Gold Standard est une certification de qualité indépendante appuyée par plus que 50 organismes environnementaux dans le monde, dont la Fondation David Suzuki, Greenpeace, l'Institut Pembina et le WWF. Il est administré par la Fondation du Gold Standard, une fondation suisse indépendante.

Qui est Planetair ?

Fondé en 2005, Planetair est un programme sans but lucratif. Il s’agit du premier fournisseur de crédits certifiés Gold Standard et le premier organisme de compensation bilingue et pancanadien. Planetair s'est fixé comme mission d'être une référence de qualité sur le marché de la compensation au Canada. Planetair investit uniquement dans des projets en énergies renouvelables et en efficacité énergétique, et ne finance pas de puits de carbone. Ses efforts ont valu à Planetair de se voir désigner meilleur organisme de compensation au Canada par carboncatalog.org pour la qualité de ses crédits de compensation et la transparence de ses services. Planetair garantit qu'au moins 80 % de ses revenus de crédits de compensation iront directement aux projets, ce qui en fait l'un des organismes de compensation les plus efficaces. Planetair est le représentant exclusif au Canada de myclimate, qui est régulièrement classé parmi les meilleurs fournisseurs de crédits de compensation au monde.

Nous sommes fiers de compter parmi nos clients des chefs de file environnementaux, incluant le Projet Climatique Canada, d’Al Gore, la Fondation David Suzuki et Équiterre. Nous avons également travaillé avec des clients institutionnels tels que BC Hydro, Bell Canada, l'Université Concordia, Deloitte, Desjardins, Edelmann, Grand & Toy, le Marché climatique de Montréal, Nissan Canada, Patrimonie Dundee, PricewaterhouseCoopers, NATIONAL Relations Publiques, le Centre des Congrès de Québec et de Toronto et l'Université de Sherbrooke.

Planetair est un programme du Centre International Unisféra, un centre d'expertise sans but lucratif sur le développement durable qui réalise des mandats pour les Nations Unies, la Banque Mondiale, l'Organisation pour la Coopération et le Développement Économiques et plusieurs autres organisations et entreprises.