Un Festival responsable

Vision et démarche

Développement durable Dès les premières éditions du Festival International de Jazz de Montréal, au début des années 1980, les organisateurs ont démontré un profond respect pour les valeurs sociales et environnementales. C’était à une époque où le concept de développement durable n’était ni nommé ni défini et où le recyclage de masse était encore loin d’être implanté dans les mœurs québécoises.

Aujourd’hui, soucieux de préserver l’environnement, maintenant et pour les générations à venir, le Festival se fait plus que jamais un devoir de réduire son empreinte écologique. Les nombreux efforts déployés en ce sens tiennent compte des enjeux environnementaux et des préoccupations économiques et sociales de la métropole et du pays.

De plus, par cette même politique, le Festival contribue plus que jamais à favoriser l’épanouissement culturel et la pérennité du talent artistique local.

Chaque année, le Festival développe et renouvelle des outils à portée sociale et environnementale, et redonne directement à la communauté les moyens de s’approprier la musique et de rendre sa pratique toujours plus démocratique.

Un impact indéniable

Disposant d’un budget annuel avoisinant les 30 M $, le Festival génère des retombées économiques annuelles de près de 100 M $, provenant en bonne partie des dépenses de touristes venus spécifiquement pour assister au plus important événement musical au monde – et dont l’achalandage annuel se chiffre à 2 millions d’entrée. Par ailleurs, les retombées du Festival profitent aux gouvernements fédéral et provincial, qui en retirent chaque année quelque 20 M $ en revenus fiscaux. Comme quoi le Festival retourne à la société beaucoup plus que ce qu’il reçoit en subventions – environ 16 % de son budget.

La culture au cœur du développement durable

La culture constitue une source intarissable de plaisir, d'émerveillement, de découverte et de rassemblement. En suscitant la réflexion et une ouverture sur le monde, les grands événements culturels tels que le Festival contribuent au mieux-être de la population. Tout comme l’atteste le plan d’action et de développement durable 2009-2013 du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, il apparaît nécessaire « d'ancrer la culture québécoise au cœur du développement durable comme l'une de ses dimensions essentielles ». Dans cette optique, il est indéniable que par ses actions et son rôle de diffuseur de culture, le Festival joue un rôle de modèle et de leader dans la promotion d’un développement durable et inclusif.

Vous trouverez dans les pages qui suivent le détail des nombreuses initiatives de développement durable – aussi bien environnementales, sociales qu’économiques – ayant été mises en œuvre par le Festival au fil des ans.